1. - Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numéro 8
  4. - Pour une validation clinique des sabots dynamométriques

Pour une validation clinique des sabots dynamométriques





Télécharger l'abstract

Ducommun D, Charrier JL, Autet B. Pour une validation clinique des sabots dynamométriques. La Revue de l'Ostéopathie. 2012;8:5-14.

Résumé

Objectif : Les sabots dynamométriques en stabilométrie donnent de nouveaux descripteurs caractérisant l’asymétrie de répartition des charges podales ainsi que l’asymétrie des déplacements des centres de pression. Ces asymétries stabilométriques sont-elles les images des asymétries toniques rencontrées en clinique ?

Méthodes : La population de l’étude était homogène, constituée de 150 étudiants, d’âge moyen 22 ± 3 ans. Pour chaque sujet a été pratiqué un test de piétinement sous influence du reflexe nucal, un Push test et un test craniosacré. Ces tests ont été suivis de mesures stabilométriques en conditions statiques et dynamiques, yeux ouverts et fermés.

Résultats : En stabilométrie dynamique yeux ouverts et yeux fermés sur plan instable sagittal et uniquement dans cette condition, l’Indice de Placement Moyen montre que les sujets antériorisent l’appui du pied qu’ils avancent au Push test. Les résultats du test de piétinement (spin et prépondérance) ne peuvent pas être corrélés linéairement à l’Indice de Variance de vitesse, l’Indice de Placement Moyen et à la répartition du poids. Les patients présentant un « asynchronisme » cranio-sacré présentent en condition stabilométrique dynamique, yeux fermés, une adaptation posturale moins bonne que la population « synchrone ».

Conclusion : En condition dynamique sur sabots dynamométriques, il semble que les descripteurs d’asymétrie permettent de sensibiliser des asymétries de type vestibulo-spinal (Push test) mais ne permettent pas de sensibiliser des tendances directionnelles (test de piétinement). La stabilometrie dynamique permet de mettre en évidence une adaptation de la régulation posturale de moins bonne qualité chez les sujets testés asynchrones au test cranio-sacré.

Mots-clés : sabots dynanométriques, Push test, test de piétinement, reflexe nucal, test cranio-sacré


Toward a clinical validation of dynamometric clogs

Ducommun D, Charrier JL, Autet B. Toward a clinical validation of dynamometric clogs. La Revue de l'Ostéopathie. 2012;8:5-14.

Abstract

Objectives: dynamometric clogs used in stabilometrics provide new descriptive elements characterizing asymmetric podal distribution in weightbearing as well as asymmetry in pressure centres shifts. Are these stabilometric asymmetries reflecting clinical tonic asymmetries?

Méthods: The study sample was homogenous: 150 students, mean age 22±3 years. Each subject was tested with: stomping influenced by nuchal reflex, a push-test and a cranio-sacral test. These tests were followed by static and dynamic stabilometric measures, eyes opened, then closed.

Résults: In dynamic stabilometry, with opened and closed eyes, on an instable sagittal plane, the Mean Positioning Index shows that subjects anteriorize their weightbearing on the foot they move forward in the push-test. Results from the stomping test (spin and predominance) cannot be correlated with, either the speed variation index, or the Mean Positioning Index, or weight balance. Subjects presenting a cranio- sacral “asynchrony “ present with a lesser postural adaptation in dynamic stabilometric condition, eyes closed.

Conclusion: In dynamic condition on dynamometric clogs it seems that asymmetry descriptive elements could allow to display vestibulo-spinal asymmetries (pushtest) but not directional tendencies (stomping test). Dynamic stabilometrics can reveal a lesser postural adaption for subject tested with a cranio-sacral asynchrony.

Keywords: dynamometric clogs, push-test, stomping test nuchal reflex, cranio-sacral test