1. - Page d'accueil
  2. - Les numéros de la revue
  3. Numéro 7
  4. - Apport du traitement manuel neural dans la douleur chronique. Du reboutement à l’essor des neurosciences

Apport du traitement manuel neural dans la douleur chronique. Du reboutement à l’essor des neurosciences





Télécharger l'article (accès libre)

Villeneuve P. Apport du traitement manuel neural dans la douleur chronique. Du reboutement à l’essor des neurosciences. La Revue de l'ostéopathie. 2012;7:27-34.

Résumé

Les douleurs neurales sont les plus fréquentes des douleurs chroniques. Elles sont également plus gênantes, plus prononcées et plus anciennes que les douleurs non neuropathiques. De plus, l’hyperactivité neurale entraîne fréquemment des adaptations posturales responsables de douleurs à distance. Les douleurs neurales répondent mal aux traitements médicamenteux classiques (antalgique et anti-inflammatoire) et sont insuffisamment prises en compte par les thérapeutes manuels. Depuis plusieurs siècles, des stimulations manuelles sont appliquées directement sur le nerf. Aujourd’hui, nous dirions que ces stimulations manuelles permettent une modulation des voies de communication afférentes et efférentes et ainsi modifient le seuil de déclenchement des réactions neuromusculaires responsables des spasmes musculaires et des blocages articulaires. Avant d’envisager un traitement ostéopathique ou posturologique, il paraît pour le moins utile, voire indispensable, afin d’obtenir un résultat pérenne, d’investiguer cliniquement les voies de communication neuronale. Dans ce premier article, nous présentons les bases historiques des traitements neuraux qui permettent de développer une méthodologie de neurostimulations manuelles. Puis, nous développerons un exemple d’application dans le prochain numéro.

Dès la fin du XVIIIe siècle, il était connu que la douleur neurale se manifeste préférentiellement à l’émergence des rameaux nerveux et que la stimulation de ces rameaux (étirement, pression…) peut exacerber la douleur, mais également la traiter. Au XIXe siècle, des traitements basés sur l’étirement des nerfs sont pratiqués par d’illustres chirurgiens notamment dans la sciatique ou les névralgies cervico-brachiales, aussi bien en Europe qu’aux USA.

Mots-clés: névralgies, neurostimulations manuelles, dysfonctions neurales, répercussions posturales


Neural dysfunctions, posture-related pain and manual neurostimulations

Villeneuve P. Neural dysfunctions, posture-related pain and manual neurostimulations. La Revue de l'ostéopathie. 2012;7:27-34.

Abstract

Neural pains are the most frequent of chronic pains. They also are more annoying, more marked and older than other non-neuropathic pains. Moreover, neural hyperactivity frequently leads to posture adaptations bringing on referred pains. Neural pains are not responding well to classical treatment (painkillers and anti-inflammatory) and are insufficiently taken into account by manual therapists. For several centuries, manual stimulation have been applied directly on the nerve. Nowadays, one could say that these manual stimulations allow afferent and efferent paths modulation, thus modifying the threshold for neuromuscular reactions leading to muscular spasms and joint restrictions. Before considering osteopathic or postural treatment it seems interesting, even vital if we want a sustained result, to clinically investigate neural pathways. In this first paper, we will present the history of neural treatments, allowing to develop a manual neurostimulation methodology. In the next paper we will develop an example on applying this method.

From the end of the 18th century, neural pain was known to develop mostly at the emergence of neural rami and that stimulation of these rami (stretching, compression…) can exacerbate the pain but also cure it. In the 19th century treatments based on nerve stretching are used by well-known surgeons, notably in sciatic pain or cervico-brachial neuralgia, in Europe as well as in the USA.

Keywords: neuralgia, manual neurostimulation, neural dysfunction, postural consequences