Analyse EVA dermalgie-réflexe Jarricot

« Retour
Robert Meslé

Bonjour,
Une fois les données entrées sur BiostaTGV, vous obtenez le rhô et la p-value. Les interprétations sont les mêmes que pour la corrélation de Pearson :

  • Si la p-value n'est pas significative, vous ne pouvez pas rejeter l'hypothèse de l'absence de corrélation : donc votre coefficient n'est pas interprétable, quel qu'il soit ;
  • Si la p-value est significative, il existe une corrélation : la liaison entre les deux variables est mesurée par le coefficient ;
    Interprétation du coefficient : plus il est proche de 1, plus la liaison est forte. Le seuil classiquement utilisé est 0,50 : on considère que la corrélation est forte au dessus, et modérée ou faible en dessous. Dans tous les cas l’interprétation est à moduler en fonction du type de mesure : l’exigence d’une corrélation haute est plus forte avec des mesures effectuées avec des instruments de précision en laboratoire, qu’avec des évaluation de douleur...
    Cordialement
Pour pouvoir publier dans ce forum, vous devez vous connecter et accepter son règlement.

Dernières Actualités

Numéro 25 : Rubrique Lire
Parution du numéro 25
7th “Open Forum for Osteopathic Education” Conference – “The Working Principles of Osteopathy"
Appel à projet de recherche sur la douleur
Confiez l'analyse de vos données statistiques à la Revue de l'Ostéopathie
Accédez au Forum de La Revue de l'Ostéopathie
Parution du numéro 24
Numéro 24 : Rubrique Lire
Parution du numéro 23
Numéro 23 : Rubrique Lire