Epistémologie, historiographie, histoire de la médecine, histoire des maladies


Auteur Message
Djillali Hadjouis

Assez souvent les étudiants, les enseignants ou les chercheurs eux-mêmes citent des références, un système ou un concept dont ils ignorent ou méconnaissent la pensée ou la philosophie de l'auteur et de l'oeuvre citée. Le résultat est une incompréhension déroutant l'orientation de l'étudiant chercheur. Si on aborde la question de l'équilibre postural dentaire ou dento-squelettique, faut-il s'appuyer sur les fonctionnalistes ou les mécanistes de cette discipline, à savoir orthodontie ou orthopédie-dento-faciale ? La pensée holistique a-t-elle fait ses preuves ? un enseignement en ostéopathie doit-il présenter toutes les pensées, ou devrait-il suivre la pensée de la direction de l'école ? quelle pensée choisir et laquelle enseigner : empirisme, dogmatisme, relativisme, probabilisme.
La qualité de l'enseignement doit être complétée par un enseignement de la pensée philosophique. Les établissements des Sciences de la Terre, de l'Homme et de la médecine prennent de plus en plus conscience de l'Histoire des Sciences et de l'historiographie des grands auteurs.

Pour pouvoir publier dans ce forum, vous devez vous connecter et accepter son règlement.

Dernières Actualités

Parution du numéro 23
Numéro 23 : Rubrique Lire
Nouveau site
Numéro 22 : Rubrique Lire
Parution du numéro 22
Parution du numéro 21
La recherche sur la personne humaine Conférence du Pr Jardé
Parution du numéro 20
Numéro 20 : Rubrique Lire
Congrès : Master class Paul W. Hodges